J'utilise pour mes rando un GPS Garmin Map 64 s. Au cours d'une rando dans les pyrénées, la lecture de l'odomètre au retour de la rando indiqué une distance parcourue supérieure de plus de 40 % par rapport à la valeur donnée  par différents logiciels de cartographie pour l'itinéraire emprunté, (rando en occitanie, Etang du Garbet, groupe de niveau moyen, déplacement en forêt et difficultées de progression).

Notons au passage que la ditance parcourue indiquée par l'odomètre devrait être égale à la valeur évaluée par le logiciel de catographie, si l'on suit l'itinéraire tracé et si les conditions de récéption des satellites sont correctes (cercle d'incertitude de géolocalisation inférieur à 3 m).

J'ai contacté Garmin, aucune aide de leur part pour expliquer le phénomène !

Aprés plusieurs analyses j'ai fini par mettre en évidence l'anomalie.

La figure ci-dessous explique ce qui se passe.

 

scan0001

Sur le GPS Garmin Map 64, l'incrémentation de l'odomètre se fait toutes les secondes. Donc pour un marcheur qui se déplace à   3.6 km/h, l'actualisation de la distance se fait tous les mètres. 

Mais le GPS, du fait de l'indétermination de géolocalisation vous positionnera de façon aléatoire sur un cercle qui peut-être de 3 m, mais que être plus important si les conditions de réception sont mauvaises, vallée encaissée, grande hêtraie.

On le voit sur la figure ci-dessus, sur les traces enregistrées toutes les secondes (traces rouges aller-retour), le positionnement est aléatoire. Sur la trace bleue, enregistrée toutes les 10 secondes la trace est parfaitement propre. Rassurez-vous ce jour là je n'étais pas ivre, pour zigzaguer ainsi !

L'odomètre indiquait 3 km, l'analyse d'une trace rouge indiquait 2.8 km, l'analyse de la trace bleue 1.18 km, ce qui donne une erreur de 15 %, alors que les conditions de récéption étaient bonnes.

On imagine facilement ce qui ce passe en montagne, en forêt, avec un groupe moyen qui progresse sur une pente moyenne de   15 %, vitesse de progression 1.5 km/h, et qui se déplace donc de 0.4 m par seconde

Si le GPS vous positionne de façon aléatoire sur un cercle d'indétermination de 7 m, ce qui est courant dans ces conditions, c'est la cata ! Sur un point par exemple au lieu d'incrémenter de 0.4 m, il enregistre pratiquement 7 m. c'est aléatoire ce qui explique que dans notre randonnée à l'étang de Garbet on avait "que" 40 % d'erreur.

Pour des randonneurs, il est abbérant d'incrémenter l'odomètre toutes les secondes.

Personnellement, ayant la possibilité de définir la fréquence d'acquisitions des données, je choisi d'enregistrer la trace toutes les 30 secondes, ce qui donne des résultats trés cohérents.

Par contre si vous utilisez un GPS type Garmin Map 64, aprés enregistrement de la trace, il faut enregistrer la trace inversée qui donnera les valeurs cohérentes. En effet, Garmin a placé  dans le registre "distance parcourue" de la trace directe la valeur de l'odomètre, alors que cette valeur est recalculée pour la trace inversée.

Si vous avez un GPS qui calcule le dénivelé à partir des données satellite et non pas de l'altitude baromètrique, vous pouvez avoir le même problème.